SÂDHUS from Olivier Remualdo on Vimeo.
 

DECOUVREZ LE PROJET :

 

Débuté en 2009, le projet Sâdhus est un travail au long cours : trois voyages furent nécessaires pour réaliser cette galerie de portraits de moines errants hindous.

 

En Hindi, le terme Sâdhu signifie littéralement saint homme. Ces ascètes aspirent à l'éveil spirituel en se détachant du monde matériel. On estime leur nombre à plus de 5 millions en Inde.

La spécificité de mon approche est de me différencier de la représentation pittoresque généralement faite de ces hommes.

Je les photographie sur le lieu même de notre rencontre, à l’aide d’un fond de studio photo artisanal fabriqué sur place.

Par ce procédé, je souhaite offrir au spectateur la possibilité de poser un regard centré sur l’individu, en dehors des codes visuels établis...

 

Au cours de ces trois voyages plus de 110 Sâdhus ont été photographiés et interviewés, des centaines rencontrés... 

 

Dsc_0339-001

 

 

LA BELLE HISTOIRE...

 

1er voyage - 2009

 

C'est une histoire d'amitié qui est à l'origine de ce projet. Avec mon ami Jean-Charles Ecrement, nous l'avons débuté à Bénarès en 2009. Nous voulions parler de ces hommes et partager un peu de cette sagesse indienne qui nous a tant inspirés, au travers d'une série de portraits.

 

L'approche se veut la plus sincère possible et les images du projet sont le fruit de véritables rencontres...

 

Bab_2479

 

Bab_2538

 

Bab_2236

 

Bab_2407

 

 

A l'issue de ce premier voyage nous avons élaboré la première maquette du livre :"Sadhus of Benares".  

Le livre a été lauréat du "Grand Prize Winner" au Blurb Best Book Contest. Catégorie voyage 1800 participants.

 

Blurb_proof

 

 

 

2ème voyage - 2010

 

Nous devions partir à deux mais c'est sans Jean-Charles que je poursuis l'aventure à Haridwar en 2010.

La veille de son arrivée, j’apprends par téléphone qu'un événement le contraint à rester en France. Avec son aval, je continue le projet grâce à la venue d’un ami: René Garbarino.

 

Nous passerons trois semaines à la Khumb Mella  au cœur de ce qui est le plus grand rassemblement religieux au monde.  

 

-3

 

 

Chose incroyable, nous croisons dès le premier jour de prises de vues Dharam Puri Maharaj, le naga Sâdhu qui a fait la couverture du premier livre ! Il y a des millions de personnes présentent ce jour là mais ce genre de petits miracles sont récurrents en Inde.

 

Les trois semaines seront extrêmement prolifiques en terme d’images et j’apprends énormément au cours de ces rencontres et au travers des interviews. Le fond artisanal fabriqué sur place permet désormais de réaliser des portraits de Sâdhus debouts.

 

Bab_7822

 

Bab_7785

 

Bab_7951

 

Bab_8424

 

 

A l'issue de ce deuxième voyage a lieu la première exposition du projet Sâdhus dans le cadre du 12éme  Sept Off, le Festival de la Photographie Méditerranéenne à Nice.

 

L’exposition est récompensée par le prix Lucien Clergue (1er prix du Festival).

 

Nicematin

 

 

3ème voyage - 2011

 

C’est au Maharashtra que continue l’épopée en 2011, principalement à Omkareshwar, une île sacrée sur le fleuve Narmada.

 

Soucieux d’être le plus précis possible dans ce travail iconographique, je m’interresse aux familles de Sâdhus manquantes dans le projet ainsi qu'aux Sâdhvis, les femmes Sâdhus.

 

Bab_8163

 

5_-_o_remualdo_sadhus_espace_pierre_cardin

 

Bab_8455

 

Bab_8514

 

 

Un 4ème voyage très personnel…

 

C’est à Rishikesh, après la Kumbh Mella d’Haridwar, que je rencontre Ananda Baba. Ce sâdhu lettré, un swami à la vie extraordinaire, a beaucoup voyagé (Etats-Unis, Europe, Australie,…) avant de faire ses vœux et de renoncer au monde. Ananda signifie "félicité" et cela se lit sur son visage. Cette rencontre est si magique que je passe la journée en sa compagnie. Je rentre vers Delhi le soir même. Lui partira dès le lendemain pour un pèlerinage à pied aux sources du Gange.

 

C’est un voyage à pied et en solitaire aux sources du Gange que cette rencontre m’a inspirée... 

 

Himalaya_portrait

 

Un an plus tard, c’est du lieu de notre rencontre que j’entreprends cette aventure.

Ma motivation est double : aller plus loin dans la connaissance de mon sujet en voyageant à la manière traditionnelle des Sâdhus mais aussi un défi personnel car je pense que nous nous limitons nous même dans ce que nous sommes capables de réaliser…  

 

Je vais parcourir plus de 600km et monter à près de 4500m d’altitude. Ralliant les trois sources du Gange : Badrinath, Kedarnath et Gangotri. Certaines nuits se feront à la belle étoile, d’autres dans des ashrams ou dans les dharamsallahs qui accueillent les pèlerins.

 

L’aventure fût magnifique et a donné naissance à une autre série photographique : Yatra - 2011.

 

Yatra

 

 

2012, l’année des expositions…

 

En Mars 2012, je suis invité à exposer à l’Espace Pierre Cardin à Paris. Les Sâdhus et la série « Yatra » sont sur les Champs Élysées! J’expose également au Festival Trans’Art à Cogolin et au Musée de la Photographie à Mougins début 2013.

 

 

Expo_cardin

Espace Pierre Cardin - Paris

227453_421557497893680_923288704_n
Festival Trans'Art Cogolin 

 

 

Dès le début du projet je m’attache à choisir des lieux d’exposition inattendus ou en décalage avec le sujet afin de surprendre le public. C’est dans cette optique que je commence à lancer des « Street Exhibitions » à Perpignan (Visa pour l’Image), à Paris (Paris Photo) et même à Berlin…

 

Perpignan
Perpignan - Visa pour l'image

 

Paris_1
Paris - Paris Photo

 

Berlin1

Berlin - Memorial de la Shoah 

 

 

2013 L’année du livre…

 

Les chemins traditionnels de l’édition sont compliqués pour les photographes peu connus. J’ai donc décidé de lancer ce livre en auto édition en m’appuyant sur ma propre structure ainsi que sur une association.

 

En réalisant ces portraits de moines errants hindouistes, je leur ai expliqué que nous n’avions pas de sâdhus en France. Je leur ai fait la promesse de parler d’eux dans mon pays au travers d’expositions mais aussi d’un livre.

 

 

Darshan

Top